Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Faïence

En 1996, les agents techniques de la ville de Rambervillers ont réalisé une fosse de visite, utile à l'entretien mécanique du matériel automobile des services municipaux. Cette fosse a été creusée sous un hangar jouxtant les murs de l'ancienne manufacture de faïence « Curé-Lacroix », sur l'emplacement des fosses d'une ex-tannerie, qui fonctionnait au XVIIIème siècle derrière la faïencerie.

Lors des travaux de déblaiement consécutifs à la réalisation de cet ouvrage, René Revert, membre du C.A. de la Société Philomatique Vosgienne à Saint-Dié, a découvert de nombreux tessons de céramiques, mélangés aux gravats. Ces précieux témoins de fabrication, extraits, identifiés, triés, lavés quelquefois rassemblés et recollés, révèlent une partie importante des décors peints dans cette usine au cours de la fin du XVIIIème et de la première moitié du XIXème siècle. Par analogie avec des faïences trouvées dans la région, ces fragments de faïence parlent, ils nous font reconnaître avec assurance, une parcelle de la production de céramiques décorées, que l'on savait bien existante mais qui, jusqu'alors n'était pas, ou mal attribuée.

Tessons extraits lors des travaux de Rambervillers. (Musée de la Terre, à Rambervillers)

Ainsi une série de tessons d'ailes d'assiettes à bord bleu et ornés d'une frise de double palmettes rouges courbées sert à l'attribution d'un joli plat rond, cuit au grand feu. Ce plat a le bassin décoré d'un personnage polychrome, vu de profil, assis au pied d'un arbre feuillé, il tient dans sa main gauche une bouteille rouge. L'aile du plat est peinte à l'identique des tessons à palmettes courbées rouges et bord bleu. La typologie graphique du personnage peint dans ce plat, a permis d'en identifier deux autres, chacun orné d'un personnage et d'un décor d'aile différent.

Plat orné de la frise de palmettes rouges et bord bleu, identique aux tessons. (Collection privée à Paris)

Le second de ces trois plats, a le bassin orné d'un personnage polychrome, debout entre deux arbres feuillés, brandissant une grande hache au bout de ses bras qu'il tient tendue devant lui. Dessiné de profil, il porte sur la tête un chapeau noir genre tricorne, avec de grands favoris à l'arrière des joues et une tache rouge au centre de ces dernières. Le bord du plat est souligné d'un filet bleu, l'aile est orné de trois branches de feuilles vertes stylisées, sommées de quatre pétales rouges, avec décor complémentaire, trois fois, deux pétales rouges en V, intercalés.

Plat décoré au personnage à la hache. (Collection privée à Strasbourg)

Le troisième plat, également décoré en polychromie de grand feu, a le bassin décoré aussi d'un personnage campé debout, entre deux arbres stylisés fleuris de rouge, jaune et bleu. Cette fois, le personnage a pour particularité d'avoir la jambe gauche équipée d'une béquille en bois, et il s'aide à marcher en se servant d'une canne qu'il tient de sa main gauche. Représenté de profil il est coiffé d'un chapeau noir, genre bonnet, avec une aigrette au-dessus. Son visage porte les grands favoris, et un point rouge au centre de sa joue. Le bord du plat est peint d'un filet bleu, l'aile est décorée par trois branches de feuilles stylisées, fleuries de palmettes rouges et bleues.

Plat peint au personnage unijambiste. (Musée Lorrain à Nancy)

La liste complète des publications de cette commission est disponible en suivant ce lien : Cliquez-ici