Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Archéologie

La comission archéologie accueille avec joie la nouvelle parution d'un hors série de Mémoire des Vosges H.S.C., qui présente un aspect d'un inventaire de longue haleine entrepris sur les meules par l'archéologue lorrain Jean-Paul Lagadec. Rappelons que l'auteur acquiert sa renommé par la fouille à « la Cité d'Affrique » de Messein (1980-88) et plusieurs opérations de sauvetage sur des sites gallo-romains et mérovingiens. En 1984-85, l'archéologue participe avec Marc Leroy, à la fouille des bas fourneaux carolingiens à Ludres. Cet enseignant lorrain est aussi auteur d'études sur la circulation monétaire celtique et les pirogues en Lorraine.

L'ouvrage sur la diffusion et la typologie des meules en rhyolite issues de la carrière des Fossottes au format A4 comporte 54 pages. Jean-Paul Lagadec présente et dédicace son ouvrage sur les meules au musée de Saint-Dié, salle François-Cholé samedi 17 novembre 2007, à partir de 14 h.

Les meules en rhyolite des «Fossottes»
Mille ans de production des meules en rhyolite du site lorrain des Fossottes à La Salle (Vosges) , 6e siècle av. J.-C. ­ 4e siècle ap. J.-C.
de Jean-Paul Lagadec, secrétaire de l'Association pour le Développement de la Recherche Archéologique en Lorraine,

&nb sp;
Sommaire :

Introduction de Laurent Olivier, conservateur du Département des âges du Fer au Musée d'Archéologie Nationale de Saint-Germain-en-Laye

« Depuis le début des années 2000, Jean-Paul Lagadec s'était attaqué aux meules en rhyolite du gisement de La Salle, dans les Vosges. Il est difficile de trouver matériau aussi peu attractif, à première vue, que les meules : n'importe quelle fouille d'habitat protohistorique en livre couramment des centaines de kilos, réduits en général à l'état de fragments informes, que l'on se borne à décompter et à stocker, faute de mieux. Jean-Paul Lagadec est allé voir tous les responsables de fouille et les prospecteurs qui en avaient trouvé. Il a examiné le contenu de centaines de caisses conservées dans les endroits les plus divers et a observé jusqu'aux plus petits éclats. Il en a tiré progressivement une typologie, une chronologie et des aires de répartition géographique. L'exploitation de la rhyolite paraît commencer au cours de l'âge du Bronze final, vers la fin du IIe Millénaire avant notre ère, où le gisement de Turquestein est semble-t-il d'abord exploité. Puis vient la grande époque des « centres de pouvoir » celtiques de la fin du VIe siècle av. J.-C., qui voit la production des meules du site de La Salle se diffuser à l'intérieur d'un territoire dont les contours évoquent de manière étonnante ceux de la future cité gauloise des Leuques, telle qu'on ne la connaît qu'au moins trois siècles plus tard. Des mutations technologiques majeures interviennent ensuite au cours de la période gauloise récente (aux IIe-Ier s. av. J.-C.), avec la généralisation des meules à mouvement rotatif. La romanisation amène avec elle le déclin de cette production indigène, dont les conquérants n'avaient visiblement pas le contrôle. Ici, le travail de Jean-Paul Lagadec ouvre une série de questions nouvelles, qui touchent autant à l'étude de la société et de l'économie des populations de l'âge du Fer, qu'à l'évolution des techniques et à l'analyse des structures politiques ayant précédé la romanisation. C'est un travail de recherche exemplaire, pour la présentation duquel Jean-Paul Lagadec a fait appel à des amis fidèles : Laurent Forelle (archéologue renommé à l'INRAP, connu partout sous le nom de « La Truite ») et Marc Leroy (chercheur CNRS au Laboratoire d'Archéologie des Métaux de Jarville), à qui l'on doit les premiers travaux systématiques d'archéologie de la sidérurgie en Lorraine. La Société Philomatique Vosgienne peut s'enorgueillir à juste titre d'une telle publication qui, j'en suis sûr, fera date dans l'histoire de l'archéologie des âges du Fer en Lorraine.

Jean-Paul Lagadec, soyons-en certains, ne va pas en rester là. Je me demande ce qu'il nous prépare déjà pour la suite »

Les meules à va-et-vient

Les moulins à bras celtiques

Les moulins à bras de type gallo-romain

Les productions annexes

Conclusions

Annexe 1

Individualisation de la rhyolite de La Salle parmi les paléolaves dans les Vosges du Nord (François Boyer)

Annexe 2

Les ateliers de production de meules en rhyolite amarante de Bagnols-en-Forêt (Var)

Addenda